DEVENIR MEMBRE

Inscrivez-vous gratuitement et rejoignez notre communauté de passionnés. Cliquez ici !

PARLER DE NOUS

Partagez ce site avec vos amis : Facebook - Twitter - Linkedin

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE LETTRE D'INFORMATION

Recevez en avant-première des informations et les conseils de nos spécialistes.

+33373880388
Vous êtes sur la page : Automobiles historiques

Buick Riviera




Buick Riviera vintage 1967

Comme toutes les marques du géant General Motors, Buick est réputée pour être 'la marque aux dents longues', et cultive ainsi dans le milieu des années 50 l'envie d'un design très agressif, aux formes anguleuses et aux chromes menaçants. Cette période des 'fifties' passant, Buick présente en 1963 un des projets les plus prometteurs l'époque, la Buick Riviera, dont le design épuré et plus discret tranche avec les excès de la période lui ayant précédée.




Lancée dès début 1963, et conçue par le plus fameux designer de General Motors, Bill Mitchell, la Riviera n'a aucune relation avec les hardtop du passé, ces berlines de luxe à deux portes sans montants ayant fait leur apparition à la fin des années 1940. Entièrement nouvelle, dans sa conception comme son design, elle se démarque des autres gammes de Buick et même de l'ensemble des automobiles General Motors. Elle a pour objectif de venir concurrencer la très populaire Ford Thunderbird dans la gamme des voitures dites personal luxury, qui sont des coupés de haut de gamme à la ligne soignée, où la Ford détient un monopole quasi absolu.


Au commencement, la Buick Riviera est présentée comme un projet (de nom de code XP-715 si vous voulez tout savoir !) destiné à redorer le blason de la marque La Salle, créée à l'époque pour combler le fossé de gamme entre Cadillac et Buick. Mais après le refus de Cadillac de prendre le projet sous on aile et construire la voiture, c'est, ironie de l'histoire, Buick en récupère tous les droits. Ce détournement prend, en effet, un tour piquant si l'on revient 30 ans en arrière, et que La Salle, victime de la concurrence de Buick durant toutes les années trente, dut être abandonnée par la General Motors dans les années 1940 ! Mais Buick voulait s'approprier la voiture pour s'implanter sur un marché dont la marque connaissait la potentialité.


Elle ne sera disponible qu'en un seul modèle de type coupé. Installée au sommet de la gamme Buick, la Riviera sera le modèle le plus cher de la marque jusqu'en 1973. Durant cette période, trois générations de Riviera vont se succéder (1963-65, 1966-70 et 1971-73). La voiture va ainsi connaître un immense succès commercial ; dépassant le modèle de la Ford Thunderbird l'ayant inspirée, elle sera elle-même imitée, au sein de la General Motors par la Pontiac Grand Prix, et plus tard par la Chrysler Cordoba...


Buick Riviera Logo retro



Buick Riviera

Fabulous Motors pinup-telephone






Qualité du service